Les flippers : les connaissances de bases à avoir.

Répondre
Avatar du membre
thierry04
Modérateur
Dept: 04
Rech/Achete: 0 flip
Messages : 15859
Enregistré le : mar. 01 10, 2002 17:59
Niveau : Expert
Pro / revendeur : oui
Localisation : Digne les bains - Alpes de Haute Provence
Contact :

Les flippers : les connaissances de bases à avoir.

Message par thierry04 » dim. 04 01, 2009 10:17

Voici la mise en ligne complète de l'article au format PDF dispo ici :
http://the.nerv.free.fr/docpro/flippers.pdf

Dans cet article, ce que j'entends par "flipper" ce n'est pas le jeu complet (le "billard électrique" en bon français), mais simplement ce petit ensemble mécanique qui existe en deux exemplaires (au minimum) sur un jeu et qui permet au joueur de renvoyer la bille vers le haut du plateau, de viser des cibles et/ou des couloirs pour faire des combinaisons de jeu et marquer un maximum de points.

Ce document est destiné aux débutants, ceux qui essaient de dépanner pour la première fois un flipper et n'en connaissent pas le fonctionnement ni les termes qui permettent d'identifier et de nommer les différentes pièces

Les flippers sont les éléments les plus importants de votre appareil, c'est ce qui va le rendre agréable à jouer et un mauvais fonctionnement de ceux-ci sera immédiatement remarqué par un joueur occasionnel, pensez-y si vous voulez revendre un appareil. De plus, la mécanique des flippers est ce qui est le plus sollicité au cours de la vie d'un appareil, donc, il y a pas mal d'usure et de pannes possibles.

Image

Table des matières

Les différentes sortes de flippers 3
Éléments composant les flippers 3
Communication entre le flipper et la carte CPU du jeu. 12
Comment savoir si mes flippers sont à commande "électromécanique" ou "électronique" ? 14
Les pannes mécaniques les plus courantes : 14
1) L'usure : 14
2) La casse 18
3) Le mauvais montage 20
Les pannes électriques et électroniques 21
1)Les pannes électriques 21
2)Les pannes électroniques 22
3)Les pannes d'origine magnétique 24
4)Le nettoyage des contacts 24


Les différentes sortes de flippers

Il existe deux grandes familles de flippers :
Les flippers entièrement électromécaniques et les flippers à commande électronique. Du point de vue mécanique, ces deux types sont assez semblables.

Suivant les marques et les modèles d'appareils, les flippers ne sont pas tous identiques mais très proches du point de vue de leur conception mécanique.

Éléments composant les flippers

Ils comportent :

Un batteur en plastique moulé (autrefois vissé) sur un axe : c'est lui qui vient frapper la bille il est recouvert d'un bracelet en caoutchouc pour le protéger (la bille est en acier et le batteur en plastique)

Image

Une bobine à un (Data East à commande électronique uniquement) ou deux enroulements (cas le plus fréquent) de fils de section différentes.
L'enroulement en gros fil (fil de forte section) est la bobine d'appel qui n'est alimentée qu'un court instant et donne la puissance au flipper.
L'enroulement en fil fin (fil de faible section) est la bobine de maintient qui est alimentée tant que le joueur appuie sur le bouton de commande et maintient le batteur du flipper "en l'air".
Sur les flippers à commande électromécanique, les deux enroulements sont en série et l'un des deux (celui de maintient en fil fin) est court-circuité au repos par le contact "fin de course" (EOS = "end of stroke" en anglais).

Sur les flippers à commande électronique, les deux enroulements ont une broche commune sur laquelle arrive l'alimentation et deux autres sorties (une pour chaque enroulement)

A part sur les anciens flippers ou tout était électromécanique (flippers à rouleaux) et alimenté en courant alternatif, les bobines comportent aujourd'hui une ou deux diodes dites de "roue libre", ces diodes sont destinées à supprimer le courant inverse qui se crée dans une bobine par auto-induction lorsqu'on établit ou coupe le courant. Ces diodes (elles sont indispensables) protègent les contacts de commande (flippers à commande électromécanique) ou les transistors jouant le même rôle (flippers à commande électronique).

Image

Bobine Williams / Bally avec diodes de roue libre (courant continu)

Un "plongeur", c'est un noyau cylindrique en "fer doux" (qui ne garde pas le magnétisme) qui coulisse dans la bobine.
Image
Plongeur Williams / Bally

Un "fourreau" : c'est un tube en plastique (en laiton sur les très anciens flippers entièrement électromécaniques). Ce tube muni d'un épaulement est enfoncé dans la bobine et le plongeur coulisse dedans, ce tube est auto lubrifiant et donc il ne faut jamais huiler ou graisser le plongeur.

Image
Fourreau plastique (existe en plusieurs tailles)

Image
Fourreau en laiton sur les anciens modèles (flippers à rouleaux)

Une biellette qui transmet le mouvement du plongeur à l'axe du batteur, cette biellette est fixée sur l'axe par des vis pointeau (Gottlieb) ou par serrage (Data East, Bally et Williams récents) d'une pince sur l'axe.

Image
Biellette Williams / Bally
Image
Biellette Gottlieb



Un ressort de rappel, ce ressort ramène le flipper à sa position initiale lorsque qu'on relâche le bouton de commande. Ce ressort peut être à compression (ressort de gros diamètre enfilé sur le plongeur) ou à étirement, dans ce cas il est fixé entre la biellette et le support du contact EOS

La bobine est fixée entre deux équerres, une arrière qui supporte la butée (c'est un petit cylindre en fer doux qui "encaisse" les chocs du plongeur à chaque fois que l'on actionne le flipper) et une équerre avant qui est percée d'un trou qui maintient le fourreau et laisse passer le plongeur. On trouve des butées boulonnées et des butées serties sur l'équerre arrière. Sur certains appareils, pour empêcher la bobine de vibrer et ainsi de casser à la longue les fils de connexion, la bobine est calée par une rondelle en acier incurvée ou ondulée (qui à souvent disparue au cours des différents démontages et réparations). Cette rondelle est insérée côté plongeur sur les Gottliebs et côté butée sur les Data East.

Image
Équerre avant Gottlieb
Image
Équerre arrière avec butée Williams /Bally

Image
Rondelle en acier "anti vibrations"



Image
Butée démontable


Les deux équerres sont fixées sur une "platine" (une plaque de métal qui supporte l'ensemble est qui est fixée sur le bois sous le plateau de jeu)

Image
Platine Bally (ancien modèle) avec équerre, butée avant et plongeur

Il ya aussi sur la platine un "guide axe" une pièce en plastique dans laquelle vient se loger l'axe du batteur, cette pièce est fixée directement sur la platine par 3 vis (en général).

Image
Guide axe Williams / Bally

On peut aussi citer, la butée avant qui empêche le plongeur de sortir de la bobine lorsqu'on relâche le flipper. Cette butée avant pose très rarement un problème.

Contacts EOS
Sur la platine on trouve également une petite équerre qui supporte un contact à lamelles, c'est le contact de fin de course (EOS en anglais = end of stroke), ce contact est actionné par la biellette quand le flipper est activé. Certains exploitants appellent ce contact "coupure" et d'une façon plus générale ces contacts "lamelle" sont appelés "paillettes" par les exploitants.

Image
Contact EOS pour Williams / Bally (à commande électronique)

Image
Contact EOS pour Gottlieb (commande électromécanique)

On trouve deux sortes de contacts EOS :

_ Sur les flippers à commande électronique (flippers récents), ce contact possède des pastilles de contact de petites dimensions (dorées pour certains) et les fils qui y sont connectés vont à une carte électronique. Sur les flippers à commande électronique, le contact peut être à ouverture (Data East) ou à fermeture (cas le plus fréquent)
_ Sur les flippers à commande électromécanique (plus anciens, et dans tous les cas pour les Gottliebs), ce contact possède des pastilles de contact de plus gros diamètre et les fils qui y sont reliés vont directement à la bobine du flipper. Il peut y avoir un condensateur soudé en parallèle sur le contact pour diminuer les étincelles et augmenter ainsi la durée de vie du contact.
Sur les flippers à commande électromécanique, le contact EOS est toujours un contact à ouverture, c'est-à-dire que le contact est fermé au repos et s'ouvre quand le flipper est actionné.

Le contact fin de course à un rôle différent suivant que le flipper est à commande électromécanique ou électronique.

Flipper à commande électromécanique :

Le contact fin de course (EOS) est fermé au repos et court-circuite l'enroulement en fil fin de la bobine, quand le joueur appuie sur le bouton de commande du flipper, le courant n'alimente que l'enroulement de puissance (enroulement en gros fil de la bobine), le plongeur s'enfonce violemment (la bobine donne toute sa puissance pendant un court instant), la biellette vient ouvrir le contact fin de course qui mets l'enroulement en fil fin en série avec l'enroulement de puissance, la consommation de la bobine diminue fortement juste ce qu'il faut pour maintenir le batteur "en l'air". Quand le joueur relâche le bouton de commande, le plongeur revient à sa position de départ, le contact EOS se referme et on est prêt pour un nouvel appel.
Si pendant que le flipper est maintenu "en l'air" par le joueur, la bille redescend violemment sur le batteur et le force à descendre (le joueur n'a pas lâché le bouton) le contact EOS se referme et réalimente à pleine puissance l'enroulement en gros fil de la bobine et celle-ci renvoie la bille sans que le joueur ai bougé.
Les anciens flippers à commande électromécanique n'ont en général pas de fusible dédié, ils sont protégés par un fusible unique qui protège l'ensemble des bobines de l'appareil, sur le modèles de la marque Gottlieb les plus récents, le fabriquant à disposé un fusible particulier pour chaque flipper (à voir sur le schéma).

Flipper à commande électronique :

Flippers de la marque Data East :
Les premiers modèles de flippers à commande électronique de la marque Data East (Hook par exemple), il n'y a pas de contact EOS et la bobine ne comporte qu'un enroulement de puissance. C'est l'électronique de commande qui envoie une tension différente pour l'appel (forte tension pendant une courte durée fixée par l'électronique) et pour le maintient (tension plus faible tant que le joueur appuie sur le bouton de commande).
Inconvénient de ce système : si, pendant que le flipper est maintenu "en l'air" par le joueur, la bille redescend violemment sur le batteur et le force à descendre (le joueur n'a pas lâché le bouton) celui-ci redescend et le joueur peut perdre la bille.
Data East à corrigé cet inconvénient par la suite en rajoutant un contact EOS à ouverture (c'est-à-dire fermé au repos) qui permet à l'électronique de commande de redonner une impulsion de puissance dans le cas ou la bille redescend violemment sur le batteur, ainsi le joueur ne risque plus de perdre la bille.
Mais (car il y a un "mais") ce contact à ouverture doit faire un contact parfait au repos sinon le flipper ne fonctionne pas (pas d'impulsion de puissance). C'est pour cette raison que de nombreux exploitants ont shunté ce contact EOS car il est souvent la cause de panne en exploitation.

Image
Carte électronique de commande des flippers Data East

La carte électronique de commande est fixée verticalement dans le corps de l'appareil sur le côté gauche. Cette carte existe pour deux ou trois flippers, certains modèles possèdent deux cartes de commande. Les fusibles de protection (un par bobine) sont directement montés sur cette carte et les supports de ces fusibles ont la (mauvaise) réputation d'avoir des mauvais contacts et de casser facilement.

Flippers de marque Williams / Bally :
Le contact d'EOS ne sert qu'à renvoyer la bille au cas où le flipper est maintenu "en l'air" par le joueur, et que la bille redescend violemment sur le batteur et le force à descendre (le joueur n'a pas lâché le bouton). Dès que le contact EOS se referme une nouvelle impulsion de puissance est renvoyée dans l'enroulement en gros fil de la bobine et le batteur renvoie la bille. Si le contact EOS est débranché (fil coupé) ou cassé, il n'y aura aucun dégâts sur la bobine, un message d'erreur signalera le non fonctionnement du contact EOS dans le test et à l'allumage de l'appareil et c'est tout.

Ces deux marques (Williams et Bally qui ont fusionné un peu avant d'arrêter leur fabrication) utilisent un système identique pour les flippers à commande électronique. Sur la série WPC, une carte (appelée "Fliptronic") est fixée avec les autres dans le fronton. Cette carte est prévue pour 4 flippers, et possèdes 4 fusibles de protection. Elle envoie une impulsion de courte durée dans l'enroulement de puissance (gros fil) de la bobine de flipper et une tension permanente tant que le joueur appuie sur le bouton de commande dans l'enroulement de maintient (fil fin de la bobine). Les fusibles de protection sont sur la carte. Elle communique aussi avec la carte CPU principale de l'appareil pour envoyer l'information si le joueur appuie sur un bouton de commande de flipper (droite ou gauche) pour faire déplacer des illuminations de couloirs au autre, ou bien encore pour que la carte CPU puisse commander directement les flippers sans l'intervention du joueur (tir de "la chose" sur le Family Adams par exemple).

Image
Carte fliptronic 2 Bally / Williams WPC

Sur la série WPC95, la commande des flippers est intégrée à la carte "Power Driver Board" et il n'y à plus de carte "Fliptronic".

Il n'y a pas de flippers Gottlieb à commande électronique

Récapitulatif des pièces composant un flipper :

Image
Ci-dessus un flipper Bally électromécanique (Gilligan Island)

Communication entre le flipper et la carte CPU du jeu.


Sur de nombreux appareils, l'appui sur les boutons de flipper permet de commander la carte CPU (déplacer un couloir allumé pour le tir d'adresse "lane change", faire défiler les lettres de l'alphabet pour écrire ses initiales ou bien simplement avoir un son particulier lorsqu'on actionne les flippers, etc.). Sur les modèles à commande électromécanique, cette commande s'effectue par un contact "lamelle" supplémentaire placé derrière le contact EOS ou derrière le contact du bouton de flipper. Il faut bien surveiller l'isolement entre ces deux contacts (qui est souvent réalisé par une simple languette en carton (Gottlieb) qui s'use, se déchire ou se perce) car en cas de court-circuit entre les deux, la tension élevée de la bobine du flipper (24 ou 50V) va aller dans la matrice de contacts de la CPU qui fonctionne en 5V et détruire les circuits intégrés qui gèrent celle-ci (tous les contacts du plateau). Sur les modèles Gottlieb plus récents, ce contact supplémentaire à été remplacé par un système équipé d'un optocoupleur relié en parallèle sur la bobine du flipper qui évite cet inconvénient.

Image
EOS Gottlieb avec un contact supplémentaire juste derrière, isolé par une simple languette en carton, très dangereux pour la carte CPU

Image
Ici la languette en carton à été renforcée avec une autre en plastique blanc plus large (taillée sur mesures) pour éviter le court-circuit fatal à la carte CPU.


Image
Contact supplémentaire pour envoyer des informations à la carte CPU sur un Bally (Space Invaders). L'isolement entre les deux circuits est réalisé par un cylindre en plastique translucide qui sépare bien les deux circuits.


Image
Carte Gottlieb à optocoupleur de communication entre les flippers et la CPU (Stargate), le risque de court-circuit est quasiment nul.


Comment savoir si mes flippers sont à commande "électromécanique" ou "électronique" ?


C'est très simple, sur un flipper à commande électromécanique, les fils (aussi gros que ceux de la bobine) du contact EOS vont directement à la bobine du flipper ET le contact EOS possède des GROSSES pastilles de contact.
Si le flipper est à commande électronique, le contact EOS à des contacts plus petits (au moins un des deux) ET ses fils (souvent plus fins) vont à une carte électronique située dans le fronton ou le corps de l'appareil.
S'il n'y a pas de contact EOS, c'est un flipper à commande électronique (certains modèles Data East).


Les pannes mécaniques les plus courantes

1) L'usure :

La mécanique des flippers est ce qui est le plus sollicité dans un jeu et donc la plus sujette à usure, toutes marques confondues, il faut régulièrement remplacer certaines pièces pour garder les performances de la partie mécanique.

Les pièces qui s'usent le plus sont :
_ Le plongeur : qui vient taper sur la butée des milliers de fois

Image
Extrémité de plongeur Williams / Bally usée


_ La butée : sur laquelle le plongeur tape des milliers de fois

Image
Butée Williams / Bally complètement usée

_ Le fourreau : ce tube en plastique enfoncé dans la bobine dans lequel coulisse le plongeur
_ La biellette : vérifier si la partie qui actionne le contact EOS (sertie et munie d'un cylindre en plastique sur certains Gottliebs par exemple) n'a pas de jeu (dessertie, usée)

Image
Cylindre en plastique complètement usé sur une biellette Gottlieb

_ Le contact EOS, ce n'est pas vraiment une pièce mécanique mais l'usure qu'il subit sur certains modèles est purement mécanique. Il faut surveiller la partie (languette en laiton) qui vient en contact avec la biellette quand le flipper est actionné, à cet endroit on peut avoir une usure importante de la languette allant jusqu'à la cassure.

Image
Languette en cuivre d'un contact EOS de Gottlieb
On remarque l'usure à l'endroit ou la biellette vient frapper

Image
Même chose sur un autre Gottlieb

_ Le bracelet en caoutchouc qui vient sur le batteur (évident)

Ces six pièces sont le minimum à vérifier / remplacer lorsqu'on fait la révision générale d'un flipper, c'est le meilleur moyen d'avoir des flippers puissants et qui ne coincent pas. Un exploitant sérieux aura vérifié ou remplacé ces pièces avant de vendre l'appareil à un particulier.

Comment savoir si ces pièces sont usées et ont besoin d'êtres remplacées ?
Le diagnostic est purement visuel, à force de taper et de frotter ces pièces se déforment et se creusent (n'oubliez pas certaines sont en "fer doux" et non en acier pour éviter la rémanence magnétique ).

 Rémanence magnétique : propriété d'un métal de garder le magnétisme après avoir été "baigné" dans un champ magnétique.
Ce phénomène est pratique quand on veut aimanter un tournevis, mais nuisible pour un flipper ou on souhaite que toute aimantation disparaisse dès que le courant n'est plus appliqué sur la bobine (sinon le flipper reste collé en position haute).

Comment vérifier l'usure ?

Démontez l'équerre arrière qui supporte la butée et vous pourrez ainsi enlever la bobine et voir l'état du plongeur. L'extrémité du plongeur à d'origine les bords arrondis ou chanfreinés, avec le temps et les milliers de frappes contre la butée, cette extrémité se mate et s'évase, une bavure métallique circulaire apparait tout autour et frotte dans le fourreau, abimant celui-ci et freinant le déplacement du plongeur (ça peut aller jusqu'au blocage complet).
La butée subit le même sort, elle se mate et s'évase pouvant ainsi aller jusqu'à casser le fourreau.
Le fourreau (ceux en plastique) s'use également du côté sortie du plongeur de la bobine, il dépasse légèrement de l'équerre de maintient de la bobine, à cet endroit le frottement peut arriver à percer le fourreau et à ce moment le plongeur frotte sur l'équerre de fixation de la bobine.

Image

Sortez le fourreau de la bobine, s'il vient facilement, tout va bien, s'il est collé à l'intérieur de la bobine, c'est que celle-ci à chauffée et s'est déformée, à ce moment il est préférable de remplacer l'ensemble bobine et fourreau.
Un autre point d'usure sur les Williams / Bally (WPC et WPC95) c'est les trous de fixation du ressort de rappel. Sur la biellette c'est une petite pièce fixée sous l'écrou de serrage de la pince sur l'axe du flipper et sur la platine le ressort est fixé dans un trou de l'équerre qui supporte le contact EOS. Ces trous finissent avec le temps par êtres "sciés" par le ressort de rappel. On peut percer des trous de part et d'autre du trou d'origine pour se dépanner rapidement et ne pas avoir à changer la pièce (photo ci-dessous).

Image
Ci-dessus le point de fixation du ressort de rappel d'un Williams / Bally on remarque les fentes provoquées à la longue par le crochet du ressort, les deux trous supplémentaires (pas d'origines) permettront une réparation rapide sans rien démonter quand le ressort aura coupé complètement le métal.

2) La casse
Cause principale de panne d'un flipper, la casse de pièces mécaniques. Ce qui casse varie d'une marque à l'autre.

Le plongeur, en particulier la pièce en plastique (en celeron sur les anciens modèles) qui raccorde le plongeur à la biellette (toutes marques confondues, c'est ce qui casse le plus souvent)

Image
Plongeur Williams / Bally cassé

La butée, elle arrive à se dessertir de l'équerre support.
L'équerre support de la butée peut se casser au niveau de la pliure
Les vis de fixation de l'équerre de butée cassent au raz de la platine ou "foirent" ce qui est pire !
Le batteur (la partie en plastique qui vient frapper la bille) arrive à se casser à la longue, j'ai aussi le cas du batteur qui "ripait" sur l'axe (desserti à l'intérieur du moulage en plastique).

Image
Batteur Gottlieb cassé

Le guide axe, il casse sur les Williams / Bally et on remarque un jeu latéral important de l'axe du flipper, ses vis de fixation ont aussi tendance à casser.

Image
Guide axe Williams / Bally cassé

La biellette en particulier la partie qui vient actionner le contact EOS (fin de course) suivant la marque, cette partie est sertie (certains Gottliebs) ou pliée (certains Williams / Bally).
La platine support de l'ensemble arrive aussi à casser, j'ai eu le cas sur des Gottliebs ou elle casse au niveau de la découpe laissée par l'équerre qui supporte le contact EOS. Sur les Williams / Bally elle casse au niveau de l'équerre de butée arrière, en fait cela commence par une fissure qui finit par céder complètement.
Les vis de fixation de la platine sous le plateau (dans le bois) cassent très rarement mais on tendance à se desserrer et à "foirer", dans ce cas on enlève la vis et on rempli le trou avec une petite cheville en bois enfoncée en force (tourillon de hêtre de diamètre 3 et 4 mm vendu en magasin de bricolage sous la forme de baguettes de 1m de long) enduite de colle à bois, après séchage et arasage au cutter on peut remettre la vis à bois d'origine.

Nda : à mon avis, la mécanique de flipper la plus solide est celle des Data East

3) Le mauvais montage
Si un flipper à été mal remonté, il peut perdre beaucoup de sa puissance et/ou rester bloqué en l'air.
Quand vous remontez un flipper, vérifiez toujours quelques points essentiels :
_ Le "dur" mécanique, une fois en place un flipper doit coulisser parfaitement et ne dois pas rester bloqué à aucun moment (rappelez-vous on ne graisse pas un flipper, il doit fonctionner "à sec").
_ L'alignement des pièces, le plongeur et sa pièce en plastique de raccordement à la biellette doit être aligné avec la biellette, c'est-à-dire que la biellette doit être fixée sur l'axe du batteur ni trop haut, ni trop bas, en général un espace de 1mm entre la "pince" de la biellette et le guide axe en plastique convient (Chez Williams / Bally une petite cale de réglage est fournie dans la pochette de l'appareil avec les schémas).

Image
Alignement correct du plongeur

Image
Alignement incorrect, la biellette n'est pas dans l'axe du plongeur et la pièce en plastique va forcer et s'user plus rapidement. De même un "point dur" risque d'apparaitre et de bloquer le flipper.


IMPORTANT :
Ne mettez pas n'importe quelle bobine (marque et/ou modèle différent) sur votre flipper, il est prévu pour fonctionner avec un modèle bien précis, sinon vous risquez pas mal de déceptions et des pannes supplémentaires imprévues. Respectez toujours les références indiquées dans la documentation.


Les pannes électriques et électroniques

1)Les pannes électriques

Dans les flippers à commande électromécanique les pannes les plus courantes sont :

Le flipper fait la "mitraillette" :
l'enroulement en fil fin de la bobine est coupé, souvent c'est visible à l'œil nu le fil fin est cassé au raz des cosses de la bobine.

Le flipper ne fonctionne pas du tout :
_ Pas de courant qui arrive (fusible, relais de commande, contact sur le bouton)
_ Enroulement en gros fil de la bobine coupé
_ Fil d'arrivé du courant cassé au ras de la soudure sur les cosses de la bobine
_ Contact EOS cassé ou brulé (pas de contact)
_ Bobine fondue, le plongeur est collé/bloqué dans le fourreau (si le papier qui protège l'enroulement de la bobine est noirci ou marron, c'est un signe que la bobine à beaucoup chauffée)

Le flipper bouge mais très lentement et sans force :
_ Contact EOS sale, brulé, cassé ou un de ses fils de raccordement est coupé

Le flipper fonctionne correctement, mais le fusible saute rapidement et la bobine chauffe exagérément :
_ Contact EOS qui ne s'ouvre pas, il est mal réglé ou les contacts sont soudés ensemble ou bien encore la biellette de commande est cassée ou à pris du jeu et n'ouvre pas le contact EOS.

Le flipper manque de puissance :
Ce genre de problème (fréquent) peut être du à de nombreuses causes différentes, les plus courantes sont les causes mécanique d'usure de certaines pièces. Du point de vue électrique le manque de puissance peut être du à un mauvais contact dans les connecteurs, dans le contact EOS (contacts brulés) ou au niveau du contact du bouton de flipper (contacts brulés) ou encore le relais de commande et ce qui fournit la tension d'alimentation des flippers (pont redresseur). Une autre cause, peut être une bobine de flipper remplacée par un modèle différent non adapté à ce flipper.

2)Les pannes électroniques

Difficile de passer en revue toutes les pannes électroniques, ainsi que tous les détails, voici seulement les causes principales :

Le flipper ne bouge pas du tout :
Le flipper reste immobile pendant une partie ou en test, il n'arrive pas à soulever le batteur même si on l'aide à la main :
Pas de tension d'alimentation (fusibles, connecteur)
Fil coupé (arrivée de la tension sur la bobine de flipper sur la broche commune aux deux enroulements de la bobine)

Le flipper monte un court instant mais ne reste pas en l'air, il retombe aussitôt : L'enroulement de maintient de la bobine (fil fin) n'est pas alimenté. Les causes varient en fonction de la marque du flipper et de la conception de la carte électronique de commande.

Sur les Williams / Bally la tension d'alimentation de la bobine (50v en charge = 70V à vide) arrive en permanence sur la bobine depuis la carte fliptronic via un fusible (un par flipper). L'autre extrémité de l'enroulement de maintient (fil fin de la bobine) est relié a la masse (pour l'activer) par un transistor TIP102 disposé sur la carte fliptronic.

Sur les Data East, comme je l'ai expliqué précédemment, il n'y a qu'un seul enroulement sur la bobine (gros fil) mais l'électronique de commande envoie deux tensions différentes : 50V (en charge = 70V à vide) pour l'appel (forte puissance pendant un temps très court) et ensuite une tension plus faible de 8V pour le maintient (tant que le joueur appuie sur le bouton de flip). La tension de maintient est envoyée via des diodes (car c'est une tension alternative au départ) et un thyristor (S2800B). Il y a un fusible pour chacune des deux tensions.

Le flipper se colle en position haute dès la mise sous tension (la bobine chauffe rapidement) :
Panne typique d'un transistor de commande de puissance en court-circuit (TIP36 sur les Williams / Bally et / ou les transistors précédents sur la carte).
Sur les Data East, il y a une LED (par flipper) sur la carte de commande, cette LED ne doit s'allumer qu'un court instant à chaque fois qu'on appuie sur le bouton du flipper et ne doit en aucun cas rester allumée en permanence.

Le flipper se soulève seul doucement ou si on l'aide un peu dès la mise sous tension et reste ainsi en permanence :
Panne typique d'un transistor de commande de maintient en court-circuit. Même si le batteur reste en l'air, la bobine ne chauffe pas exagérément. Sur les Williams / Bally il s'agit de TIP102, sur les Data East, c'est du côté du thyristor qu'il faut voir.

Le flipper est mou (manque de puissance) :
Toujours beaucoup de causes possibles, depuis l'alimentation des flippers (pont redresseur et divers connecteurs) jusqu'au système de commande (optos ou contact lamelle).
Williams / Bally ont étés les premiers à remplacer les contacts de commande (derrière les boutons de flipper) par un système optoélectronique. Ce système est en théorie sans "usure" possible, il n'y plus d'arc électrique sur le contact et plus de mauvais contact possible. En pratique, les contacts "optos" ont aussi leurs faiblesses (encrassement et pannes possibles).
Les contacts "optos" utilisés pour les flippers sont en fait des "interrupteurs à fourche" et comportent deux parties :
_ La partie "émetteur" qui comprend une LED infrarouge
_ La partie "récepteur" qui comprend un phototransistor sensible aux rayons infrarouges (dans la plupart des cas).
Pour vérifier un contact "otpo", il y a deux éléments qui peuvent poser un problème :
_ La partie émetteur, il faut mesurer la tension aux bornes de la LED (environ 1,4V continus), si vous trouvez 12V, la LED est coupée (HS), si vous trouvez 0V, la tension n'arrive pas jusqu'au bouton. En temps normal, la résistance qui est en série avec la LED chauffe un peu.
_ La partie "récepteur", mesurer la tension aux bornes du phototransistor, on doit trouver environ 12V quand le phototransistor n'est pas éclairé par la LED infrarouge (le joueur n'appuie pas sur le bouton du flipper) et une tension inférieure à 1V lorsque le phototransistor est "éclairé" par la LED d'émission (donc quand le joueur appuie sur le bouton du flipper). Si la tension ne descend pas suffisamment (la tension reste à une valeur largement supérieure à 2V quand le joueur appuie sur le bouton) le flipper va fonctionner mais être "mou" et manquer de puissance, dans ce cas le nettoyage (coton tige imbibé d'alcool à bruler) ou le remplacement de l'opto est nécessaire.

Dès la mise sous tension (appui sur le bouton de flipper pendant une partie) le fusible de protection du flipper "saute" et celui-ci ne bouge pas :
Voir si la bobine est correctement câblée (arrivée de la tension sur la cathode, repérée par un trait, de la diode de "roue libre") et si la (les) diode(s) de protection (diodes de "roue libre") n'est (ne sont pas) pas en court-circuit (il faut la (les) dessouder pour vérifier). Ce genre de panne arrive lors d'un dépannage "raté" ou au remontage, les fils ne sont pas rebranchés au bon endroit. Bobine grillée (fondue), en général c'est visible à l'œil nu, la bobine est devenue marron et le plongeur ne coulisse plus.


3)Les pannes d'origine magnétique

Problèmes que l'on retrouve de temps en temps aussi bien sur les flippers à commande électromécaniques que ceux à commande électronique.
Les différentes pièces soumises au champ magnétique important de la bobine (surtout que celui-ci varie en permanence de zéro au maximum) finissent par garder un résidu de magnétisme (d'aimantation) et on tendance à rester collées ensemble, en particulier le plongeur reste collé sur la butée. Ce phénomène s'appelle "rémanence magnétique" (voir l'explication dans l'encadré plus haut).
Pour détecter ce genre de panne, c'est assez simple, si un flipper reste collé en l'air, coupez le courant, s'il retombe instantanément, c'est un problème électrique, s'il reste collé, c'est un "dur" mécanique ou un problème de "rémanence magnétique".
Ce problème peut arriver même sur des pièces remplacées récemment qui n'ont pas l'air abimées mécaniquement mais sont de mauvaise qualité. La solution efficace consiste à remplacer les pièces en cause (butée et plongeur) par du neuf.

4)Le nettoyage des contacts

Suivant que le flipper est à commande électromécanique ou électronique on ne nettoie pas les contacts de la même façon :

_ Les flippers à commande électromécaniques :
Les contacts (contact EOS et bouton de commande) sont munies de pastilles de tungstène très dures mais qui arrivent à bruler (ou à se casser) avec le temps et l'usure. Pour dépanner un mauvais contact, on utilise une "lime diamant" pour enlever la partie brulée des contacts lorsque le contact n'est que légèrement brulé, sinon il est préférable de le remplacer.

Image
Lime "diamant" pour le nettoyage des contacts de flippers à commande électromécanique (et surtout pas pour les autres)

_ Les flippers à commande électronique :
Comme nous l'avons vu plus haut, les contacts n'ont pas du tout la même nature et sont parcourus par des courants très faibles, donc aucun arc ne se produit et seul un nettoyage "léger" est nécessaire (surtout jamais d'abrasif), pour cela utilisez un morceau de carton un peu rigide (carte de visite par exemple) imbibé de produit à contacts, passez le morceau de carton entre les pastilles du contact, pincez le contact d'une main pendant que vous faites faire un mouvement de "va et viens" au morceau de carton. Cette opération va nettoyer le contact sans abimer les "grains" (pastilles dorées ou argentées). Perso, j'utilise un morceau de bois plat muni de "chamoisines" aux extrémités que l'on trouvait dans le commerce il y a quelques années.

Image
Outil de nettoyage des contacts des flippers à commande électronique, contacts dorés ou argentés de petite taille.

Rappel important :
Toutes les manipulations sur les contacts d'un flipper et le démontage des pièces mécaniques doivent s'effectuer avec le courant coupé, pour éviter les dégâts provoqués par le moindre court-circuit (c'est bien plus fréquent que vous ne le pensez).



© Thierry 04 (12 / 2008)
Bon courage
Thierry

Avatar du membre
BroiduKrane
Dept: 99
Collec Perso: 0 flip
Rech/Achete: 0 flip
Messages : 578
Enregistré le : sam. 02 10, 2004 11:34
Niveau : Confirmé
Pro / revendeur : non

Message par BroiduKrane » mar. 06 01, 2009 09:10

félicitation pour ce travail... j'ai survolé... je télécharge le PDF et je regarde ça de près... Bon boulot.

A+
Cofondateur de la L.N.J.F : Ligue Nationale des Joueurs de Flipper INFOS--> LNJF.FR
Avant la LNJF (& Silverball) il n'y avait pas de tournoi en France, s'il y en a aujourd'hui... on sait d'où ça vient :,):

Avatar du membre
plusdebrol
Dept: 000
Collec Perso: 12 flips
Rech/Achete: 2 flips
Messages : 588
Enregistré le : mar. 01 10, 2002 17:59
Niveau : Débutant
Pro / revendeur : non
Localisation : Casteau-Belgique

Message par plusdebrol » mar. 06 01, 2009 09:41

Comme d'habitude:

:x26: :x26: :x26:
:x24: :x24: :x24:

Avatar du membre
kidicarus
Dept: 000
Rech/Achete: 0 flip
Messages : 493
Enregistré le : lun. 06 11, 2006 23:13
Niveau : Débutant
Pro / revendeur : non
Localisation : bruxelles belgique

Message par kidicarus » mar. 06 01, 2009 10:26

Super boulot :9): !

merci pr la communauté , c'est top ! :x24: :x26:

Avatar du membre
yannick 57
Dept: 57
Rech/Achete: 0 flip
Messages : 634
Enregistré le : mar. 01 10, 2002 17:59
Niveau : Initié
Pro / revendeur : non
Localisation : Metz

Message par yannick 57 » mer. 07 01, 2009 01:38

ENORME ! :x24: Oui grand merci pour ce travail au profit de toute la communauté, c'est vraiment du très beau boulot ! :x24:
Mon 1er flipper: Totem - n°2: Alien Star. - J'ai eu, n°3: Flintstones - n°4: Star Trek 78 - n°5: 8 Ball 77 - n°6: Gay 90's - n°7: Torch - n°8: Excalibur - n°9: Gladiators - n°10: Boomerang - A venir, n°11: Jack's to Open - En recherche: Solar City OU Canada Dry.
Admirateur devant l'objet.

Avatar du membre
milan
Modérateur
Dept: 30
Collec Perso: 0 flip
Rech/Achete: 0 flip
Messages : 8908
Enregistré le : mar. 01 10, 2002 17:59
Niveau : Initié
Pro / revendeur : non
Localisation : Nîmes. France

Message par milan » mer. 07 01, 2009 07:08

:x24:

Excellent... sauf la photo de la lime diamantée !!!

Je te propose plutôt celle-ci...

:-o: :,):
Fichiers joints
Lime.jpg
Lime.jpg (147.24 Kio) Vu 68859 fois
Le prix s'oublie, la qualité reste... (les tontons flingueurs)

Avatar du membre
alain62500
Dept: 000
Rech/Achete: 0 flip
Messages : 87
Enregistré le : dim. 31 08, 2008 00:38
Niveau : Débutant
Pro / revendeur : non
Localisation : 62500

Message par alain62500 » jeu. 08 01, 2009 01:08

Félicitations
trés trés interressant pour les débutants comme moi.
moi je dis merci car je suis en cour de rénovation d'un stern Ali alors tous les conseils que je peux trouver je les prends.
bonne continuation

Avatar du membre
ch@rles
Dept: 000
Collec Perso: 0 flip
Rech/Achete: 0 flip
Messages : 21
Enregistré le : ven. 28 12, 2007 15:22
Niveau : Débutant
Pro / revendeur : non
Localisation : Bievene

Message par ch@rles » jeu. 08 01, 2009 16:23

:x24: :x24: :x24: :x24: :x24: :x24: :x24: :bd:

felicitations et merci Charles
Fireball-4Million bc-Nip it-Wizard-Air aces-capt. fantastic-Buckaroo-Heat wave-Central park-skyline-Bank a ball- Beat the clock

Avatar du membre
arno.06
Dept: 17
Collec Perso: 1 flip
Rech/Achete: 23 flips
Messages : 93
Enregistré le : ven. 17 10, 2008 23:26
Niveau : Initié
Localisation : RETAUD

Message par arno.06 » ven. 09 01, 2009 17:13

excellent, je suis preneur s'il y a une suite :-o: :-o:
merci :idea:

Avatar du membre
saturnzzz
Dept: 62
Rech/Achete: 0 flip
Messages : 88
Enregistré le : mar. 02 12, 2008 07:30
Niveau : Initié
Pro / revendeur : non
Localisation : Hénin-Beaumont

Message par saturnzzz » dim. 11 01, 2009 19:05

Terrible cette article :-%:
Encore +++
Sur les bumpers ::x:

Répondre