Evolutions chronologiques des flippers

Répondre
Avatar du membre
yann
Site Admin
Dept: 38
Collec Perso: 0 flip
Rech/Achete: 0 flip
aimable donateur
Messages : 4767
Enregistré le : mar. 01 10, 2002 17:59
Niveau : Confirmé
Pro / revendeur : non
Localisation : Grenoble
Contact :

Evolutions chronologiques des flippers

Message par yann » sam. 10 07, 2004 21:14


Evolutions chronologiques des flippers
Ou comment connaître la date de fabrication d'un flipper


Comment dater un flipper ? Si vous avez le nom du flipper et le nom du fabricant et si,
surtout vous avez la liste mondiale des flippers : facile !

Mais vous n'avez pas de liste et, de toute façon, il n'y a pas de liste vraiment
complète.

Donc, vous voilà devant un flipper inconnu, vous avez juste la description de quelques
éléments sur le plateau, moins facile, non ?

Les lignes suivantes présentent les caractéristiques ou détails relatifs à une
certaine époque.

Avant de présenter comment dater un flipper, quel qu'il soit, parlons de ce qu'il ne
faut pas faire : la plus grosse erreur commise pour connaître la date de fabrication d'un
flipper est de regarder la date présente sur le monnayeur, ou sur un élément composant
le flipper. La seule chose que cette méthode permet d'affirmer, c'est que le flipper a
été construit après la date trouvée sur l'un de ces éléments, et ceci, sans aucune
précision.

La période d'avant guerre

Les flippers fabriqués avant la deuxième guerre mondiale, (1931-1936), sont
certainement les plus faciles à reconnaître, avec une exception pour les flippers
fabriqués entre 1946 et 1949.

En effet, le seul principe pour compter les points sur les flippers de cette époque
était les trous dans le plateau, dans lesquels la bille tombait. Ce principe fut utilisé
jusqu'à l'apparition des bumpers en 1936.

La plupart des jeux de 1931 ou 1932 étaient entièrement verticaux (accroché à un
mur) avec uniquement des trous et des épingles de métal. Quelques-uns uns avaient des
pieds en 1932 et des "'trépieds"' étaient disponibles pour certain modèles.

En 1933, presque toutes les machines avaient des pieds, mais le jeu restait passif
(trous et épingles). Une exception à la règle : les WORLD SERIES et JIGSAW de Rockola
qui avait quelques éléments mécaniques actionnés par le poids de la bille elle-même
ou par un ressort compressé plus ou moins par le joueur lors de l'introduction de la
pièce dans le monnayeur.

En 1934, des jeux équipés de batterie actionnant des Kickers commençèrent à
apparaître, et pendant la seconde partie de cette année, plusieurs jeux présentaient
des éléments mécaniques.

Fin 1934, un éclairage électrique pouvait être trouvé sur les plateaux de quelques
jeux. Cette année vit aussi l'apparition de cloches sur certains modeles.

La plupart des jeux de 1935 avaient des Kickers, la lumière sur le plateau et quelques
autres de la lumière sur un petit fronton de 10-15 cm.

C'est aussi en 1935 que les flippers passèrent de la batterie au courant alternatif.

En 1936, le nombre de machine avec fronton augmente rapidement comme l'utilisation
croissante du courant alternatif, lequel, à la fin de la même année, est utilisé par
la plupart des jeux.

En juin 1936, Rockola présente un jeu : TOTALITE, possédant un système de projection
lumineuse du score totalisé. Ce système restera l'unique jusque fin des années 50.

L'année 1936 est une année importante, car c'est celle où Bally apporta le bumper
sur les plateaux. Le trou fut rapidement abandonné.

Les jeux des années 37-38 étaient généralement des flippers à bumpers à ressort.
La plupart des jeux de cette époque ont un fronton de 20 à 30cm, et c'est en 1938 qu'ils
auront le grand fronton.

Les jeux de 39 à 41 peuvent être reconnus à leur grand fronton (de la taille
de ceux d'aujourd'hui), quelques bumpers, mais pas de trous éjecteurs (excepté pour
quelques jeux d'Exhibit fabriqués fin 1941). La seule façon de différencier des jeux de
ces 3 années est de regarder la forme des bumpers :

La première forme de bumper, ceux à ressort, était similaire à ceux utilisés sur
le BUMPER de Bally, et ils étaient présentés sur la plupart des jeux de cette période
jusqu'à la fin des années 1939 et même, par certains, jusqu'en 1940.

La deuxième forme apparut pendant une courte période en 1939. Quelques fabricants
(essentiellement Exhibit et Bally) utilisèrent un type différent de bumper appelé :
bumper à double disque.

Vers fin 1940, et début 1941, tous les fabriquants utilisèrent les modèles en
plastique qui furent le standard pour les années 40 et 50 et même un peu plus tard sur
quelques jeux.

Le score à cette période était toujours affiché par des nombres illuminés sur la
glace du fronton. Ces scores avançaient par 100, 1 000, 10 000 points. Quelques-uns uns
des premiers jeux de cette période, sur lesquels le score était projeté, avaient des
scores allant de 1 à 10.


La guerre et l'après guerre

Pendant la deuxième guerre mondiale, la production fut irrégulière. Les seules
nouveautés étaient des modifications de jeux datant d'avant la guerre. Leurs
caractéristiques étaient donc les mêmes que les jeux précédents, sauf que les thèmes
présentés avaient pour sujet la guerre.

Ce détail ne permet pas d'affirmer que les jeux datent sans aucun doute de cette
période, car des flippers ayant pour thème la guerre sortirent quelques temps avant que
les Etats-Unis n'entrent dans le conflit.

La plupart des jeux fabriqués en 1946 et 1947 peuvent être facilement identifiés des
jeux d'avant la guerre, car ils possèdent en général des trous éjecteurs. La seule
exception à la règle fut celle d'Exhibit présentée plus haut.

Pendant la période allant de la fin de la guerre à 1950, plusieurs changements furent
apportés aux flippers, permettant de dater plus facilement les flippers y correspondant.
Le changement le plus significatif fut l'apparition du flip, inventé par Gottlieb et
présenté pour la première fois sur le HUMPTY DUMPTY en décembre 1947. En quelques
mois, tous les jeux en furent équipés.

Après le flip, la nouveauté fut le Bumper (tel qu'on le connaît de nos jours) en fin
1948. En 1949 la plupart des flippers en furent équipés.

L'autre caractéristique permettant de dater un flipper de cette période est le
système de comptage des points. En effet, le score maximum possible était, comme avant
la guerre, entre 40 000 et 90 000 points.

Le premier changement intervenant sur le score apparut en 1947, quand les scores
commencèrent à s'incrémenter de 100 en 1000 points. Fin 1947, Williams sortit des jeux
dont le score pouvait atteindre le million. Début 1949, tous les fabricants de flippers
adoptèrent le même système de comptage (vers les millions). Ces jeux seront appelés
jeux à score non réel, en opposition à des jeux appelé jeux à score réel.


L'âge d'or du flipper

Les jeux fabriqués pendant les années 50 (appelées les années de l'âge d'or du
flipper) sont ceux les plus difficiles à dater. En effet, tous possèdent des flips, des
bumpers, des trous éjecteurs et leur score atteint souvent le million.

Le premier flipper à plusieurs joueurs fut fabriqué en 1954 (le SUPER JUMBO de
Gottlieb) ; par conséquent, tous les flippers multi-joueurs en bois ont été fabriqués
entre 1954 et la fin de cette décennie. Williams fabriqua quelques jeux, pour un joueur,
à score réel, mais avec des faux zéro à la fin des scores de façon à ce qu'ils
atteignent le million. Par la suite, les firmes revinrent, au score lumineux pour
les jeux à un joueur jusqu'en 1961.

Les deux autres changements apportés durant les années 50 sont le kicker à bande de
caoutchouc (généralement positionné au-dessus des flips et appelé kicker rubber), et
les pieds de flippers en métal.

Le kicker rubber fut inventé par Gottlieb en 1951, mais il semble que Williams ne
l'utilisa pas avant plusieurs années.

Quant aux pieds en métal, ils remplacèrent ceux en bois vers le milieu de l'année
1957. Mais ce détail de permet pas de dater avec une grande précision un flipper car
certains sortirent avec des pieds en bois, puis quelques temps plus tard, se retrouvèrent
avec des pieds de métal.


Les années 60

Deux changements importants apparurent fin des années 50 début 60 :

Les rails de bois qui entourent la vitre furent abandonnés au profit de rails en inox.

Les affichages lumineux des jeux pour un joueur furent remplacés par des afficheurs à
rouleaux (en score réel, c'est à dire de 1 à 10, 100)

Gottlieb produisit un jeu à score réel, pour un joueur (UNIVERSE) en 1959, revenant
à l'affichage lumineux du score pour un moment, mais vers le milieu de l'année 1960 tous
étaient en score réel.

D'autre part, Williams ne présenta pas de score réel avant 1961, excepté pour
quelques flippers à millions (mais à score réel) cité précédemment.

Fin 1964 et début 1965, un autre changement important apparut : tous les jeux
fabriqués avant avaient un levier sur le devant de caisse destiné à amener une bille au
niveau du plateau, devant le lance-bille. Ces jeux contenaient généralement 5 billes. Ce
levier fut donc supprimé et remplacé par une bobine électrique.

L'absence de ce levier indique donc que le jeu fut fabriqué après cette période
64-65.

Les années 70

Les flippers fabriqués dans les années 70 jusqu'à l'apparition des flippers
électroniques en 77-78 ne sont pas très différents de ceux fabriqués fin des années
60, ce qui rend les flippers de cette période assez difficiles à dater.

Les flippers électroniques, fabriqués après 1977, possèdent tous en général une
date, soit sur la glace du fronton, soit sur le plateau, soit sur le dossier technique ou
même dans la caisse ou au dos de celle-ci.

Répondre