Apparition et l'évolution du flip dans les flippers

Répondre
Avatar du membre
yann
Site Admin
Dept: 38
Collec Perso: 0 flip
Rech/Achete: 0 flip
aimable donateur
Messages : 4767
Enregistré le : mar. 01 10, 2002 17:59
Niveau : Confirmé
Pro / revendeur : non
Localisation : Grenoble
Contact :

Message par yann » sam. 10 07, 2004 21:14

<h2>Définition :</h2>
<u>

<p>Pin-games, pinball</u> : Billards à épingles ayant pour origine le jeu de bagatelle.
Ce jeu se présentait sous la forme d'un plateau incliné et piqué de clous (épingles)
métalliques destinés à dévier la bille que les joueurs envoyaient à l'aide d'une
queue de bois (cue stick). La bille tombait alors dans des trous correspondant à un
nombre donné de points.</p>
<u>

<p>Flipper</u> : Théoriquement un flipper est un pin-game équipé de flips.</p>
<u>

<p>Flip</u> : petite "'raquette"' permettant de frapper, de re-diriger, d'amortir
la bille.</p>

<p> </p>

<h2>D'abord contrôler cette satanée bille !</h2>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Avant de présenter cette remarquable invention et ses améliorations
au fil des années, je voudrais parler des premières attentions qui ont été portées
aux joueurs de pinball, leur permettant un certain contrôle de la bille.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Début 1932 (La première année où l'on peut parler de production de
pinball) une société appelé Bay City Games in Bay City, (Michigan) sortit une petite
machine appelée KOW TOW.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce jeu ne possédait pas de lance-bille pour envoyer la bille sur le
plateau, mais une sorte de mini queue de billard (cue stick).</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>KOW TOW était très rudimentaire et pas beaucoup plus évolué que son
prédécesseur : le jeu de Bagatelle.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le comptage des points sur le plateau était réalisé grâce à des
trous entourés de clous (pin), le système utilisé par tous les pinball de l'époque.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Peu de temps après l'apparition de ce jeu, Rockola (une société
très connue pour ses juke-box) introduisit sur le marché un jeu appelé JUGGLE BALL.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce jeu permettait un contrôle de la bille pendant le jeu grâce à une
manette située sur le devant de la machine (une sorte de cue stick), avec laquelle le
joueur pouvait influencer la bille en jeu.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>JUGGLE BALL était un peu plus sophistiqué que le KOW TOW, il
possédait un lance-bille. Le plateau, même s'il ne présentait que des trous (ronds et
allongés), étaient décorés avec des couleurs attractives.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'> </p>

<h2>Les premiers flips</h2>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les deux jeux, précédemment cités, permettaient donc au joueur de
contrôler (d'une certaine façon) la bille, mais on ne peut pas dire que ces machines
ressemblaient encore à un flipper.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Il y eut, ailleurs, pendant la même année, la sortie d'un autre
pinball qui lui, peut être considéré comme le premier jeu de flipper.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce jeu s'appelait DOUBLE SHUFFLE, créé par l'entreprise Hercules aux
alentours de fin 1932. DOUBLE SHUFFLE avait 7 flips sur son plateau (3 à gauche, 4 à
droite).</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Chacun des deux côtés était contrôlé séparément par un levier
situé en bas du plateau.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Quand l'un des leviers était manipulé par le joueur, tous les flips
du côté correspondant se mettaient en mouvement et renvoyaient toute bille se trouvant
sur le chemin.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce système apporta, au joueur, un véritable contrôle de la bille
pendant la partie.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>On peut noter qu'un principe équivalent apparut sur le premier flipper
électrique une cinquantaine d'année plus tard.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>DOUBLE SHUFFLE était sans aucun doute très en avance sur son temps.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Il faut aussi noter qu'après 1932 jusqu'à 1947, aucun autre pinball
ne contenait un quelconque système de contrôle de bille (sauf info contraire).</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'> </p>

<h2>L'année du flipper</h2>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Année 1947, au moins deux constructeurs de pinball eurent l'idée de
permettre au joueur de contrôler manuellement la bille en jeu.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Dans les années précédentes (excepté pour les deux jeux cités
précédemment), le joueur n'avait que deux façons de 'contrôler la bille'.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>La première était le lance-bille, permettant de lancer la bille sur
le plateau.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>La seconde était de "'frapper"' le côté de la machine avec
la paume de la main. Si cela était fait au bon moment, cela pouvait bien influencer le
parcours de la bille surtout quand elle entrait en contact avec les éléments en
caoutchouc : anneau, bumpers...</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Vers la fin 1947, la société BALLY apparut avec le jeu NUGDY,
présentant la particularité d'être équipé d'un système destiné à permettre
l'action de "'frappe"' du coté. Le jeu présentait un plateau avec un système
par lequel le joueur pouvait, au moyen d'un levier situé sur le coté de la caisse,
déplacer l'ensemble du plateau d'avant en arrière.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Malgré tout, ce jeu ne semblait pas intéresser les joueurs, car ceux
ci préféraient la bonne vieille méthode, plus efficace que n'importe quel autre
système.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>C'est alors, qu'un peu plus tard dans l'année, que le chef dessinateur
des établissements D. Gottlieb And Compagny, M Harry Mabs, révolutionna l'industrie du
pinball avec le flip.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce nouvel élément n'était pas très différent des battes
contrôlées par le joueur, utilisées par le passé dans les jeux de base-ball à
pièces.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Il fut utilisé en premier sur le flipper Gottlieb : HUMPY DUMPTY,
"'lancé"' en novembre 1947.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce fut aussi le premier d'une série de flippers Gottlieb dont les
thèmes de décors sont basés sur des contes pour enfants et des berceuses. Et même
aujourd'hui la plupart des collectionneurs de flippers appellent ces flippers "'la
série de contes de fées"'.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les nouveaux flips ("'flipper bumpers"' comme ils étaient
nommés sur les publicités de Gottlieb) étaient 6 anneaux allongés entourés de
caoutchouc et arrangés en deux jeux de trois (un jeu par côté du plateau).</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les 3 flips étaient reliés ensemble sous la surface du plateau par
une liaison mécanique commandée par une bobine électrique. Quand le courant traversait
la bobine, le système des 3 flips se mettait en rotation et poussait toute bille en
contact avec l'un des 3 flips.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Chacune des deux bobines était excitée par le contact d'un bouton
situé sur chacun des côtés de la caisse. Ainsi chaque groupe de flips pouvait être
commandé indépendamment de l'autre groupe de flips.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce n'était pas le cas des autres jeux de flippers fabriqués par les
compagnies concurrentes.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ces trois flips solidaires offraient la possibilité (pour un joueur de
bon niveau) de faire remonter la bille de flip en flip vers le haut du plateau.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le système des six flips de "'la série des contes de fée"' de Gottlieb
ne fut pas copié par les autres compagnies, mais l'idée d'utiliser des flips le fut.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Suit une brève description des premiers jeux de flipper par rapport
aux pinball crées à cette époque.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le premier jeu Williams utilisant des flips fut SUNNY, qui sortit aux
alentours de janvier 1948. Le SUNNY avait quatre flips, deux justes au-dessus du centre du
plateau, et deux autres en bas. Les flips du bas, étaient positionnés sur les côtés du
plateau, et non près du trou final, ce qui devait pourtant devenir, plus ou moins,
l'emplacement standard pour les années à venir.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le MELODY de Bally, sorti autour de février 1948, possédait deux
flips situés, au centre, de chaque côté du plateau.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>D'autres flippers virent le jour, tous vers février 1948. On peut
citer COVER GIRL de Keeney (avec 4 flips autour du centre du plateau), BUILD UP chez
Exhibit (deux flips en dessous du centre), et BERMUDA chez Chicago Coin (deux flips en
dessous du centre aussi).</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les lecteurs perspicaces auront probablement remarqué qu'aucun des
jeux de flippers cités précédemment, n'avait 2 flips complètement en bas du plateau,
comme ils le sont tous (en grande majorité) depuis cette époque.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>La décision de placer ces 2 flips en bas du plateau (position standard
de nos jours) fut prise par M. Steve Kordek qui travaillait pour la compagnie Genco
Manufacturing.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Steve Kordek avait dit, dès la sortie de HUMPTY DUMPTY : "'les
industries du pinball ont tout de suite compris que, si elles voulaient rester sur le
marché du pinball, il leur faudrait ajouter des flips à leurs jeux"'.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>A Genco, le concepteur de jeu (en chef), Harvey Heiss, était
hospitalisé. C'est alors, que la compagnie Genco confia à Steve Kordek le soin de
concevoir un flipper pouvant être présenté au salon annuel de la machine à sous,
prévu en janvier.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Steve Kordek créa un jeu appelé TRIPLE ACTION. Il avait des flips,
bien sûr, mais pas 6 comme le HUMPTY DUMPTY, ou 4. Il n'y en avait que 2. Ce n'est pas
tout, ils étaient placés complètement en bas du plateau, et juste autour du trou final
(là où la bille va quand on perd !)</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ceci ressemblait fortement à ce qu'on pouvait trouver comme flippers
dans les années suivantes. Trois principes ou systèmes différaient avec le passé :</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les flips pointaient dans deux directions opposées. </p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Quand le joueur appuyait sur le bouton des flips, (placé sur l'un des
côtés de la caisse) les flips bougeaient ensemble. </p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Enfin quand on appuyait sur le bouton, après avoir flippé, un circuit
spécial faisait revenir le flip à sa position initiale. Ce système fut utilisé par
d'autres compagnies, comme Williams, pendant quelques années.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>D'autre part, les flippers Gottlieb ont toujours utilisé un bouton de
chaque côté de la caisse du flipper, correspondant au flip du même côté. Aussi, quand
un bouton était enfoncé, le flip correspondant restait actionné jusqu'à ce que le
joueur relâche le bouton.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>La dernière compagnie à avoir ajouté des flips à ses jeux est
United Manufacturing.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Leur dernier jeu sorti sans flip fut le MANHATTAN (mars 1948) et leur
premier jeu possédant des flips fut le WISCONSIN (avril de la même année).</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le Wisconsin avait deux flips placés au-dessus du milieu du plateau,
un de chaque côté.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les flips de United étaient de conception très différente. Chaque
flip était constitué d'une plaque de métal (la partie basse du flip) sur laquelle se
trouvaient deux courtes tiges métalliques, une à chaque extrémité du flip, entre
lesquelles on tendait un anneau de caoutchouc.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>United n'a jamais utilisé le flip "'standard"' en plastique utilisé par
les autres compagnies. Il a utilisé ce flip jusqu'au YUMA ARIZONA sorti au printemps
1950, ce qui sera certainement son dernier flipper.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ajoutons qu'à cette époque apparaissent sur le marché les premiers
kits permettant aux techniciens d'actualiser, d'améliorer leurs vieux jeux (sans flip).</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Pendant très longtemps, l'entreprise WICO (qui existe encore
aujourd'hui) fut le principal fournisseur de ces kits.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Il y avait, malgré tout, un gros problème avec ces kits : les
techniciens n'avaient pas d'idée pour placer judicieusement les flips sur le plateau. Ce
qui n'offrait pas beaucoup plus de possibilité aux joueurs de ces pinball modifiés.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Si toutefois l'emplacement de ces ajouts était intéressant pour le
joueur, il en découlait un autre problème : le comptage des points correspondait (sur le
jeu avant modification) au parcours de la bille qui n'allait que du haut du plateau vers
le bas du plateau.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ainsi, un joueur expérimenté, pouvait garder la bille beaucoup plus
longtemps sur le plateau, et donc le score atteint en fin de partie (souvent proche du
maximum) faisait qu'il était très difficile au technicien de régler le niveau de la
'partie gratuite'.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Même si les problèmes rencontrés par la modification des jeux
avaient pu être réglés, la plupart des techniciens abandonnèrent le système. Ceci
était dû au fait que les jeux de flippers étaient devenus très populaires en très peu
de temps et donc les jeux sans flips (non-flippers) devinrent obsolètes du jour au
lendemain.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>En plus de permettre aux joueurs d'utiliser leur adresse pour faire un
bon score, l'ajout des flips aux jeux de pinball a apporté un avantage aux exploitants de
jeux : ces derniers ont pu combattre les associations "'anti-jeux d'argent"' qui
au fil des années, ont essayé de rendre les pingames illégaux dans plusieurs Etats.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le flip apporta à ces jeux de chance un facteur adresse, ce qui les
différencia alors des simples jeux d'argent.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Cette différence devint de plus en plus important quand, dans les
années 50, commença à apparaître le pinball bingo, cousin éloigné du flipper.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Pendant des années, l'un des arguments les plus souvent utilisés en
justice par les opposants aux jeux, était de prouver que ces machines nécessitaient plus
de chance que d'adresse gagner quelque chose, une pièce ou un jeton dans certain cas,
mais une partie gratuite dans la plupart des cas, qui de toute façon, pouvait toujours
être échangée contre de l'argent.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les flips changèrent bien des choses sur ces arguments.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'> </p>

<h2 ALIGN="'JUSTIFY"'>Les dernières modifications</h2>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>La transformation primordiale qui suivit, durant ces années 50, fut la
direction des flips sur le plateau. Tous les flippers avaient leurs flips qui tournaient
vers le côté opposé auquel ils étaient montés. Début années 50, ceci fut changé,
ainsi que sur tous les flippers qui allaient sortir (y compris de nos jours). Les flips se
retrouvèrent, donc, l'un en face de l'autre, tournant vers le côté ou ils étaient
montés. Cette configuration augmenta l'aire du plateau où l'on pouvait renvoyer la
bille.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>C'est Gottlieb qui fut le premier à placer ses flips de cette façon.
Le premier flipper "'connu"' pour ce changement fut le "'Turret-shooter"'
JUST 21 (La bille était envoyée par le dessous du plateau, au milieu, par un système à
bouton rotatif) qui sortit début 1950.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Bien qu'il y eut une douzaine d'exceptions (début et milieu des
années 50), Gottlieb continua d'utiliser ce système jusqu'à aujourd'hui. </p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Une autre grosse industrie de l'époque, Williams, ne semblait pas
pressée d'inverser les flips de ces flippers. Ils en produisirent quand même un en 1950
: LUCKY INNING (un flipper sur le thème du base-ball), et un autre en 1951 : HARVEY.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Quoi qu'il en soit, Williams ne sembla pas utiliser systématiquement
cette configuration avant 1952, année de sortie du HORSE FEATHERS. Après cette année,
la majorité des jeux sortaient avec la nouvelle disposition, mais ce n'est que vers la
moitié de l'année 1955 que l'ancienne configuration fut définitivement abandonnée.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les flips resteront essentiellement de la même taille et au même
endroit (en bas du plateau) jusqu'a la fin des années 60-début 70. Il y eut quelques
flippers avec des flips supplémentaires sur le plateau.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>A cette époque quelques changements intervinrent : </p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'> </p>

<h2>Changement de taille des flips</h2>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le changement le plus remarquable fut l'augmentation de la taille des
flips. Tous les flips de l'époque étaient essentiellement de la même taille que celle
des flips du HUMPTY DUMPTY, qui était de 2 pouces de long (5 cm). La nouvelle longueur
fut environ 3 pouces (7,5 cm comprenant l'épaisseur du caoutchouc)</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Il semble que ce soit Gottlieb qui fut le dernier à adopter le
changement de taille. </p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Williams les utilisa en premier sur le jeu HAYBURNERS II, milieu 1968.
Alors, après encore 4 flippers à flips courts, ils utilisèrent exclusivement les flips
longs à partir du printemps 1969 avec le flipper POST TIME.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Bally utilisa, pour la première fois ces flips courts en 1969 sur le
jeu BALLY HOO. Après cela, il utilisa uniquement des longs flips excepté pour ses jeux
à "'Zipper Flipper"'.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Gottlieb semble avoir utilisé ces flips, pour la première fois sur le
jeu NOW, qui sortit au printemps 1971. Il produit, ensuite, encore 5 flippers à flips
courts (comme le FOUR SQUARE et le DROP A CARD) vers fin 1971 et en 1972, puis passa
définitivement aux flips longs avec le SPACE ORBIT en 1972.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'> </p>

<h2>Les Zipper-flippers</h2>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>L'autre changement apporté aux flips, durant ces années (milieu
années 60, jusqu'au début des années 70), ne fut utilisé que sur une poignée de
flippers Bally. Ces flippers étaient appelés "'Zipper flipper"'.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Les "'Zipper Flippers"' étaient des flippers qui, comme les
autres possédaient, deux flips en bas du plateau. Mais la différence primordiale était
le déplacement des flips l'un vers l'autre de façon à ce qu'il ne reste plus d'espace
entre eux. Ainsi on pouvait frapper la bille même quand elle devait passer juste entre
les flips. Cette fonction, malheureusement pour le joueur, ne durait qu'un moment, car
l'action suivante faisait revenir les flips à leur emplacement d'origine.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Bally utilisa ce système à partir de 1965 sur le BAZAAR, puis, de
temps en temps pendant quelques années. Le dernier fut NIP-IT sorti en 1972. Le très
populaire FIREBALL de Bally (1971) avait, accessoirement, des Zipper Flips. Il y eut, au
total, 17 "'Zipper Flippers"'. Je ne sais pas si Bally avait breveté cette idée,
quoi qu'il en soit, aucun autre constructeur n'essaya d'utiliser ce système.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'> </p>

<h2 ALIGN="'JUSTIFY"'>Les switch-flips</h2>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Quand les flippers ont commencé à passer du mécanique à
l'électronique à la fin des années 70, ils ont continué à utiliser des fonctions
électromécaniques et n'ont pas franchement changé, excepté pour quelques applications
propres à l'électronique, fabriquées par quelques constructeurs.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>La vraie nouveauté qui apparut à cette époque fut les
"'switch-flip"' breveté par Alvin Gottlieb. (fils de D. Gottlieb and Co. de David
Gottlieb).</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>C'est à ce moment là que Alvin Gottlieb fonda une nouvelle industrie
de flipper, appelée : Alvin G. and Co. Il ne pouvait pas utiliser le nom
"'Gottlieb"' pour sa propre compagnie, car il avait vendu les droits à Premier
Technology qui avait pris le contrôle de l'industrie Gottlieb, mais c'est une toute autre
histoire.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le brevet d'Alvin G. reposait sur un nouveau flip, le "'switch
flipper"', capable de détecter la bille venant en contact avec lui.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>La raison de la création d'un tel flip fut qu'il pouvait être
utilisé sur les flippers-deux-joueurs (deux joueurs jouent face à face, chacun à un
bout du flipper)</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Le "'switch-flip"' avait deux utilisations : la principale fut
pour les flippers-deux-joueurs, pour affecter le score fait par un joueur à son compteur.
Quand un joueur frappait la bille, tous les points réalisés avec ce tir allaient
s'ajouter à son score, jusqu'à ce que l'autre joueur frappe à son tour la bille.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>L'autre utilisation de ce flip "'intelligent"' était de
pouvoir jouer en mode "'1 joueur"' ou "'mode automatique"' sur un
flipper-deux-joueurs, qui nécessitait deux joueurs. Dans ce mode, les flips du côté non
occupé renvoyaient la bille dès qu'elle les touchait. Ce système permettait un mode
attractif très intéressant (le flipper jouait tout seul) et était censé attirer les
joueurs.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce système se retrouva sur les flippers SOCCER BALL et USA FOOTBALL
(chez Alvin G.), sortis en 1992.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Peu de temps après, en 1994, Alvin G. and Co cessa ses activités et
il n'y eut pas d'autre application de ce "'switch flipper"'.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'> </p>

<h2 ALIGN="'JUSTIFY"'>Résumé / conclusion</h2>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Quand le flipper est apparu dans les années 30, le joueur n'avait pas
beaucoup de possibilité de contrôle sur la bille, excepté avec l'ajustage du
lance-bille et en secouant un peu la caisse.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Plusieurs idées, afin de donner la possibilité aux joueurs
d'intervenir manuellement sur le parcours de la bille, ont vu le jour, mais sans
rencontrer le succès escompté, et furent toutes abandonnées aujourd'hui.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Ce fut ainsi jusqu'en 1947, jusqu'à ce que Harry Mabs, qui travaillait
pour D. Gottlieb and Co, ajouta ces fameux flips, sur le HUMTY DUMTY, qui nous permit
d'appeler ces machines des flippers.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>En quelques mois, les autres fabricants de jeux modifièrent, puis
installèrent en série ces flips sur leurs jeux, qui devinrent le standard. Dans les
années suivantes, peu de modifications intervenaient : la position des flips, leur sens,
et enfin leur taille. Un système mettant latéralement en mouvement les flips (les Zipper
flippers) fut utilisé pour quelques jeux de Bally, Puis Alvin Gottlieb breveta son
"'switch-flip"' pour quelques applications bien définies.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>L'ajout de flip sur le plateau de jeu, augmenta considérablement le
facteur adresse, ce qui donna un argument de poids à opposer à ceux qui voulaient rendre
ces jeux illégaux.</p>

<p ALIGN="'JUSTIFY"'>Tout ceci étant, nous pouvons considérer le flipper comme la plus
grande invention au service des jeux. </p>

Avatar du membre
erikrom
Dept: 83
Collec Perso: 3 flips
Rech/Achete: 0 flip
accepte les visites de sa Gameroom
Messages : 1198
Enregistré le : jeu. 19 10, 2006 20:59
Niveau : Confirmé
Pro / revendeur : non
Localisation : var
Contact :

beau sujet

Message par erikrom » lun. 30 07, 2007 21:52

quelle belle presentation et que de detail croustillant .
quelques photos en plus et voila de belle affiche grand format a presenter en entree d'un salon comme sorgue 2008 et autres .
vieux jeu pas forcement bon jeu , nouveau jeu pas forcement meilleur . Nouvelle adresse du blog du retrogamer
http://retrogamer.blog4ever.com

Avatar du membre
yann
Site Admin
Dept: 38
Collec Perso: 0 flip
Rech/Achete: 0 flip
aimable donateur
Messages : 4767
Enregistré le : mar. 01 10, 2002 17:59
Niveau : Confirmé
Pro / revendeur : non
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: beau sujet

Message par yann » mar. 31 07, 2007 00:00

erikrom a écrit :quelle belle presentation et que de detail croustillant .
quelques photos en plus et voila de belle affiche grand format a presenter en entree d'un salon comme sorgue 2008 et autres .
Bonne idée !
Qui s'y colle ? :-*:

Répondre