Monnayeur Electronique sur Flipper Mécanique  

Monnayeur Electronique sur Flipper Mécanique

Messagepar marc le Sam 26 06, 2004 13:59

Mon article précédent était de remplacer un monnayeur mécanique sur un flipper électronique type Panthéra par un monnayeur électronique, certains ont souhaité trouver la possibilité de mettre un monnayeur électronique sur un flipper Mécanique. Je me suis penché sur la question et j’ai réalisé un schéma et une plaquette électronique en ce sens.

Le cahier des charges est le suivant
Sur un flipper mécanique à part quelques exceptions (alimentation redressée pour les solénoïdes) tout y est géré en courant alternatif. Il nous faut donc à partir de ces courants trouver une source alternative qui soit voisine des 8 à 16 VAC sur le transformateur d’alimentation et ceci à l’aide d’un contrôleur en mode VAC.

Avec une tension de 8 ou 10VAC après le redressement par un pont de diode et un filtrage avec condensateurs nous obtenons une tension redressée et filtrée d’environ 11V3DC ou 14V4DC, minima et presque maxima pour faire fonctionner le monnayeur. Si on ne trouve pas ces tensions alternative sur le transfo, on peut aller jusqu' à 24VAC max ce qui donne après le pont de diodes et le filtrage presque 34Vdc. Le régulateur ne prend pas plus de 35Vdc en entrée.

Au-dessus de 10VAC, il est recommandé de mettre une régulation de la tension de +12VDC pour alimenter le monnayeur et le circuit intégré base du montage, cette possibilité est prévue sur la carte.

Un fusible en protection et une self de choc contre les parasites terminent cette alimentation.

Comme nous l’avions vu précédemment l’impulsion de sortie du monnayeur s’effectue par un transistor d’un niveau haut +5V vers un niveau bas 0V. Le problème posé ici est la durée d’émission de cette impulsion ¼ de seconde environ. Il serait tentant d’attaquer cette sortie directement par un relais. Mais alors nous butons sur deux problèmes ;

Le premier, le transistor du monnayeur supportera-t-il la charge du relais ?

Le second, pour commuter un relais il faut au minimum une impulsion d’une 1/2 seconde voir plus pour que la bobine s’active et colle les contacts.

Donc pour éviter ces deux problèmes nous utiliserons un monostable réglable qui détecte l’impulsion du monnayeur, la remet en forme et pilote un transistor assez puissant pour faire coller le relais.

Photo 1 le schéma électronique (cliquer pour agrandir)

Le cœur de ce montage est un NE556, un double NE555 bien connu des initiés, câblé en monostable. Nous avons choisi un double pour les pièces de 1€ et 2€ ceux qui préfèrent peuvent utiliser deux NE555 en adaptant le tracé.

Les deux commandes sont identiques. Le réseau, résistance 10k condensateur 330nf et résistance 10k branché à l’entrée Trigger détecte l’impulsion de sortie du monnayeur. A la mise à la masse du condensateur celui-ci génère un pic négatif sur le trigger déclenchant la tempo. On aurait pu attaquer directement l’entrée Trigger mais cette cellule empêche tout déclenchement intempestif. L’ajustable fait varier la durée de commande de 0.5s à 1s environ. La sortie attaque le transistor BC337 qui pilote le relais, ce dernier sera du type 12V 1 contact Travail ou 1 Repos –Travail, attention les grains de contact devrons supporter la tension alternative et l’intensité requise présentes sous peine de d’altération ou de fusion de ceux-ci. Si le régulateur 12V est utilisé , les résistances * R sont remplacées par des straps.

On utilisera les fils d’origine en les prélevant sur les switches à lamelles descente N°1 et N°2 dont le « right coin » qui devra être retirer ainsi que le système de fermeture des monnayeurs la corde à piano et la tringle en travers commandée par une bobine pour y insérer le monnayeur, des ajustements seront nécessaires.

On n’oubliera pas les diodes de protection 1n4007 sur les relais pour protéger les transistors.

Quelle valeur doit-on donner à *R ?.

Jusqu’à +12VDC un strap remplace ces résistances au-dessus il faudra effectuer un petit calcul pour connaître la valeur à lui donner ;

Exemple nous avons +14V4DC le relais travaille en +12VDC,

Nous aurons 14.4 – 12 = 2.4. il nous faut chuter la tension de 2V4.

Quelle est la résistance du relais (sa bobine) ? Si le vendeur l’ignore, il faudra la trouver à l’aide d’un contrôleur en ohmmètre, en la mesurant. Cela donne par exemple 56 ohms.

Nous avons U= +12v R= 56 ohms ; Quelle est son intensité ?;
La loi U=RI donne I= U/R
Soit 12/ 56 = 0.214 A

Quelle est la valeur de *R ?; La valeur de la tension à chuter, divisée par l’intensité demandée par le relais pour fonctionner : ex 14v4 -12v = 2v4
Soit 2.4 / 0.214 = 11 ohms valeur normalisée ; Pour 15V *R = 14 ohms etc

Pour d’autres valeurs de l’alimentation et ou du relais vous recommencerez la procédure des calculs.

La photo 2 donne le circuit imprimé. (cliquer pour agrandir)

Il est à noter que les relais utilisés ici ne correspondront pas forcement en taille et en brochage à ceux que vous pourrez trouver dans le commerce aussi avant de vous lancer dans la réalisation du circuit imprimé procurez-vous les afin de retravailler le circuit cuivre.

La photo 3 donne la plaquette avec l’implantation des composants ;

Au-dessous de +15VDC il faudra omettre le régulateur et son radiateur et faire un strap entre les deux pattes extérieures du 7815. Ne pas oublier les deux straps au niveau du connecteur SECI. Attention au sens des composants ; support de l’ IC, diodes, pont redresseur, condensateurs.

Liste des composants :
*R voir suivant le texte
4k7 x 2
10K x 4
560K x 2
Ajustable 470K x 2

Condensateurs:
10nF x 2
100nF x 2
330 nF x 2
1µF / 63V axial x 2
470µF /25V radial x 1
1000µF / 25v radial x 1

Diodes :
1n4148 x 2

Pont redresseur KPB02M , 1A5 x 1

IC :
BC337 x 2
NE556 x 1
7815 x 1 voir texte

Divers :
Support 14 broche pour IC x 1
Relais 12V 1T ou 1RT x 2 voir texte
Self de choc VK200 x 1
Radiateur en U pour régulateur x 1
Porte fusible à souder sur CI (petit cartouche) x 1
Cartouche fusible 1A x 1
Connecteur HE10 2x5 male à souder sur CI x 1
Borniers à vis de 2 x 3
Plaquette époxy 150x75 x1

Avant de brancher votre montage retirez le NE556 ainsi que votre monnayeur électronique. Branchez sur le bornier à vis vos 8 ou 10VAC ; Vérifiez bien toutes vos tensions présentent sur la plaquette et assurez-vous que le +15VDC maximum (sans régulation) n’est pas dépassé ; Si vous avez mis la régulation du +15VDC il doit être présent et précis.

Les tensions sont bonnes, vous éteignez et vous replacez votre IC et le monnayeur.

Un petit rappel, certains monnayeurs électroniques n’aiment pas être branchés et débranchés sous tension, il peut s’en suivre un blocage ou même une déprogrammation alors soyez vigilant.

Les ajustables seront réglées à mi-course. Les essais détermineront les réglages définitifs pour le déclenchement des crédits.

Encore une fois « Bon Monnayage » à tous et longue vie aux Mécaniques. Salutations Marc !
Avatar de l’utilisateur
marc
 
Messages: 544
Inscrit le: Mar 01 10, 2002 17:59
Localisation: Paris
Dept: 000
Rech/Achete: 0 flip

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)